Rached Ghannouchi: Nous sommes les premiers

03:10:05 2014/10/17

"Les deux gouvernements de la Troïka sont tombés à cause de ceux qui ne comprennent pas l'Islam et qui se sont rendu coupables d'actes terroristes", a assuré Rached Ghannouchi lors d'une interview accordée ce jeudi 13 mars à Mosaïque FM.

"Hamadi Jebali a démissionné à l'issue de la crise ayant suivi l'assassinat de Chokri Belaïd et Ali Larayedh après l'assassinat de Mohamed Brahmi. Ce qui contredit clairement ceux qui disent qu'Ennahdha est complice de ces actes. Nous sommes les premiers à avoir fait les frais du terrorisme et des salafistes, car ces deux gouvernements sont tombés à la suite de leurs actes", a ajouté le leader du mouvement islamiste Ennahdha.

Ennahdha et les enfants salafistes

Rached Ghannouchi est revenu longuement sur les rapports entre son mouvement et les salafistes, estimant que le jugement au sujet de ceux qui étaient ses "enfants" a changé lorsque ces derniers ont pris les armes.

"Pour vous prouver que nous ne sommes pas de connivence avec les salafistes, je pourrais vous donner le nombre de prisonniers ou le nombre de tués, mais nous ne sommes pas fiers de cela, car après tout ce sont des Tunisiens. Nous ne sommes pas fiers du fait que 1400 personnes aient été emprisonnées, nous ne sommes pas fiers du fait que 40 ou 50 personnes, que ce soit dans les rangs de l'armée et de ces jeunes-là (d'idéologie salafiste) aient été tués. Mais ces derniers sont responsables de ce qui leur arrive à présent", a indiqué Ghannouchi.

"Au début ils faisaient simplement des actions humanitaires ou de prosélytisme, nous n'étions pas d'accord avec eux, mais c'était leur droit. Une fois qu'ils ont porté les armes contre les Tunisiens, notre jugement a changé", a-t-il affirmé.

Facebook page
You can contact Sheikh